Accès membres Agendas
 
TraumaPitavy0417Mercredi 26 avril 2017 à 21h à l'ALI
Qu'appelle-t-on traumatisme psychique ?
Le vrai du faux
 
 
 
 
 

Breton LacôteMercredi 26 avril (INHA) et jeudi 27 avril (BNF)
Colloque

Psychépo

Ce nom a circulé en mai 68. Il s'agissait bien sûr, comme ça a toujours été le cas depuis la naissance de la psychanalyse, de tenter de faire de celle-ci l'inspiratrice d'un régime politique. Le résultat, semble-t-il, n'a pas été au rendez-vous. Ne serait-ce qu'au vu de l'incapacité de la discipline à déjà régler la vie des modestes sociétés d'analystes, exposées aux mêmes turpitudes, en pire, que la société civile.

Il y a donc cette pathologie de la relation sociale, qui interroge sur la nature de la jouissance dont nous serions frustrés.

Ce n'est pas un secret de dire que Lacan (et Sylvia) votaient, eux, pour le député du VIIè un dénommé Frédéric-Dupont qui sous l'étiquette de "indépendant" poursuivait une solide et combattive tradition de droite, commencée sous Vichy en plus.

De Mitterrand, qu'il connaissait, il a pu me confier qu'on ne pouvait compter sur lui, mon choix, ce qui ne s'est pas démenti.

Supposons que le geste de Lacan était commandé par l'idée que la vie d'un groupe est réglée par sa référence à l'instance phallique et qu'à l'égard de celle-ci la droite a en général une position plus libérale que la gauche qui, au lieu de s'en remettre à elle a pour programme de maîtriser et étatiser, sans résultat probant.

Pour ce qui est de l'École Freudienne j'ai déjà raconté qu'il laissait le Directoire s'affronter à une autorité dont la place était vide, quitte à ce que ses membres y délèguent Lacan s'ils voulaient penser avec une possible cohérence.

Le fameux "1 en plus" qu'il associait à tout cartel avait sans doute pour fonction de présentifier le 1 dans l'Autre nécessaire à la symbolisation d'un réel, autrement dit pour penser collectivement. Mais ces considérations paraîtront datées puisque, aujourd'hui, le jeune candidat de la gauche triomphante se réclame lui-même du libéralisme, c'était bien la peine de se prendre aux cheveux.

Il est possible qu'il se trouvera un ami pour souffrir du fait que je donnerais ici des consignes de vote, sans que pourtant, on en conviendra, elles puissent paraître évidentes. Mais j'aimerais qu'on m'accorde que ces quelques réflexions à la va vite valent bien les influences plutôt étonnantes qui vont, en toute liberté et virginité bien sûr, déterminer les votes de chacun.

Ch. Melman
Le 20 avril 2017

 

 
Pour accéder aux rubriques, cliquez sur les titres

Vient de paraître

  Quand l'oeil écoute, il peut entendre l'invisible. Le cinéma regarde la psychanalyse, la psychanalyse écoute le cinéma comme "l'oeil écoute" la peinture pour Claudel. ...

L'histoire de l'A.L.I.

Bénédicte Metz, Thierry Roth, Jean-René Duveau 

Centre documentaire

    Sissi, impératrice d'Autriche, l'Antigone de Sophocle, Simone Weil, la philosophe, sainte Catherine de Sienne : chaqune pose les mêmes questions. Comment être ...

L'histoire de l'A.L.I.

Bénédicte Metz, Thierry Roth, Jean-René Duveau 

Vient de paraître

  Actes du cycle de conférences organisées par l’AMCPSY   Lire et télécharger le document sur le site de l'AMCPSY => Lien de téléchargement   Sous la ...

Centre documentaire

  La bibliothèque de l'A.L.I est une bibliothèque de consultation, et non de prêt. Elle permet, elle privilégie la lecture sur des documents authentiques. Deux permanences ...

Accès Membres