L'A.L.I.

Sa position originale

L'Association Lacanienne Internationale, association de psychanalystes fondée en 1982 par Charles Melman et quelques autres, poursuit le travail de Freud et de Lacan.

      

Dans le monde

Articles en langues étrangères

La revue Lacanienne

La Revue Lacanienne n° 14. Autismes

Auteur : Collectif

Érès


Consultable sur Cairn

Vient de paraître

  1. Lacan aux Antilles

    Entretiens psychanalytiques à Fort-de-France

    Auteur : Charles Melman

    Érès


  2. Douze leçons de topologie à Montpellier

    Les cahiers de topologie

    Auteur : Bernard Vandermersch

    ALI

    Les cahiers de topologie


  3. La phobie

    Auteur : Collectif

    ALI


Signalons la sortie

  1. Lettre à un jeune clinicien


    Auteur : Marie-Jeanne Segers

    Érès

    Psychanalyse et clinique


  2. L'enfant connecté

    Auteur : Collectif

    Érès


  3. Sélection pour le Prix Oedipe des libraires 2014 - Au seuil de la clinique infantile

    Auteur : Eva-Marie Golder

    Érès


Actualités

Édito de Charles Melman 01/04/2014



À propos des débats sur l’autisme et de la position de notre Association

Les questions posées à l’origine par l’autisme infantile et sans doute l’augmentation récente de sa fréquence sont venues ranimer un vieux débat entre tenants de l’organogenèse  et de la psychogenèse. Le perfectionnement des moyens d’investigation avec l’imagerie médicale et le génétisme et la résurgence d’une ancienne thèse philosophique – le behaviorisme – à l’origine des pratiques comportementales ouvrent à la médecine un champ qu’elle a toujours rêvé de s’approprier. Les internes de médecine en psychiatrie dont je fus, savaient qu’on attendait d’eux un diagnostic pour des raisons légales et le traitement des maladies intercurrentes pour laisser le reste – la maladie mentale – aux poètes et à l’aumônier. Il y a quelques semaines un éminent responsable de l’Académie de Médecine sollicité par un de ses membres pour organiser une session consacrée à Freud répondit : « Vous êtes psychiatre, occupez-vous de la chimie du cerveau ».

Nous sommes habitués à de telles réponses et agissons notre impuissance en haussant les épaules. Malgré l’habitude ces réponses ont cependant un caractère terrifiant. Le biologisme  en effet est une conception anthropologique qui a déjà montré ses résultats dans l’histoire. Pour résumer disons qu’il postule que le comportement humain est décidé par des facteurs physico-chimiques prédéterminés mais qu’il est scientifiquement possible de contrôler, y compris maintenant à la source avec l’efficacité des manipulations génétiques. L’existence d’un sujet propre à animer cet ensemble organique et sa responsabilité sont forclos.

=> Portugues - English -  Español - Italiano

      

Préparation Séminaire d'été 2014

Séminaire d'été 2014

Étude du séminaire XXIII de Jacques Lacan, Le Sinthome

Mercredi 27, jeudi 28, vendredi 29, samedi 30 août 2014

à Paris

Responsables Marc Darmon, Flavia Goian, Pierre-Christophe Cathelineau, Virginia Hasenbalg Corabianu, Tom Dalzell, Henri Cesbron Lavau




Préface au Sinthome

Auteurs : Flavia Goian, Marc Darmon 17/09/2013      

À la dernière leçon de R.S.I., le 13 mai 1975, Lacan annonce le titre de son prochain séminaire : 4, 5, 6. Il s'agissait sans doute pour lui de poursuivre l'exploration nodale des nominations, chacun des trois ronds du nœud borroméen faisant faux-trou avec la nomination correspondante. Si Lacan s’arrête à six, c’est parce que la voie explorée ne va pas au-delà. Il indique néanmoins qu'il accordera une attention particulière au nœud à quatre.



Retour du Séminaire d'hiver 2014

L'inconscient s'amuse.

Étude du texte de Freud,

Le mot d'esprit et ses rapports avec l'inconscient

Il semblerait que Le séminaire d'hiver ait tenu ses promesses et ses enjeux.

La promesse de prendre le mot d'esprit au sérieux et de suivre Freud pas à pas dans cette oeuvre capitale où, à travers l'examen minutieux de ces formations de l?inconscient, il met en évidence la précision du travail du langage, l'économie subjective engagée et la jouissance qui y est attachée.

Ce « séminaire d'hiver » voulait tenir l'enjeu d'une adresse privilégiée aux analystes en formation. Ils sont venus nombreux, et certains ont présenté leurs travaux, on les lira dans ce dossier.

Il s'agissait de mettre en acte une lecture coordonnée de Freud et Lacan. Quelques textes présentés ont relevé ce défi et souligné, par exemple, l'apport du noeud borroméen pour distinguer mot d'esprit, comique et humour.

Nous souhaitions un style qui permette deux jours de travail assez vifs. Vous trouverez ici en format audio la discussion de l'intervention de Gérard Pommier ainsi que la conclusion de Charles Melman qui permettront de garder traces des débats et de la vivacité du ton, ainsi que les textes des interventions que nous mettons en ligne au fur et à mesure de leur réception.

Nous avons aussi fait le pari que ce séminaire d'hiver puisse, par un éclat de rire,  nous maintenir éveillés à ce qui est notre éthique, une éthique qui relève des lois du langage.

Pari qui reste toujours à renouveler.

Angela Jesuino

 => Lire le dossier de retour

=> Lire le dossier de préparation

Note de lecture


Les phobies chez l'enfant : Impasse ou passage ?

Auteur : Martine Gros 21/03/2014      

Sous la direction de Marika Berges- Bounes et Jean-Marie Forget 
Avec Sandrine Calmettes-Jean, Catherine Ferron et Christian Rey

Les manifestations phobiques de l’enfant mettent en évidence leur paradoxe ; si elles mobilisent initialement ceux qui l’entourent d’une manière impérative, elles leur semblent pourtant incompréhensibles puisque l’angoisse est fréquemment suscitée par une situation ou un objet du quotidien, est-il écrit au début de l’ouvrage. Ouvrage dense, parfois un peu touffu, il a le mérite de proposer des repères cliniques et psycho-pathologiques, soutenant la pratique professionnelles de chacun, thérapeutes mais aussi institutions : crèche, Éducation Nationale…

Composé de nombreux chapitres rédigés par plusieurs psychanalystes membres de l’Association lacanienne internationale, il rend compte du travail réalisé par l’École de psychanalyse de l’enfant à Paris (EPEP).



Rébecca Majster-Veken

Rebecca Majster-Veken nous a quitté. Son engagement de psychanalyste, son sens de l'amitié, restent présents dans l'esprit de beaucoup, et pour chacun de manière singulière. Pour rendre hommage à son travail, à son souci de la transmission, à la variété de ses questions, nous publions ici quelque uns des textes qui témoignent du style qui était le sien.

 

Née en Algérie dans les difficultés de la toute récente restauration du décret Crémieux, quittant cette terre dans la violence des années 1961 1962, Rebecca Majster était une exilée. Et sur fond de cette défaillance symbolique et réelle, la lecture de Freud, le séminaire de Jacques Lacan, la rencontre avec Charles Melman lui auront donné un lieu : celui d'une pratique inventive et sans concession de la psychanalyse. C'est à cet endroit qu'elle aura choisi de faire son Heim comme on dit « faire sa vie » : possibilité de travailler, de penser, de nouer relation, ou plus radicalement de se tenir, élégante, malgré sa très longue maladie. Quant aux cures, elle les dirigeait avec tranchant et vivacité, regardant doucement aussi, s'inquiétant de tel ou tel point du quotidien, donnant à rire, et surtout faisant accueil. Entendre, sans jamais céder sur la responsabilité subjective. Dire les mémoires des béances de l'histoire ou des vies familiales - à quoi elle aura consacré des Journées. Aucun confort, mais une invitation toujours renouvelée à dire vrai. C'est pourquoi aussi, avec le séminaire « institutions et responsabilité du sujet » auquel elle a consacré ses dernières forces, la rencontre qu'elle souhaitait entre psychanalystes et médecins est devenue réalité, dans le refus de toute objectivation de nos souffrances, dans le refus du « pur fonctionnement des protocoles », dans le refus du pire. Et c'est ainsi qu'elle a transmis une exigence et un style - elle qui était musicienne - à ceux que le travail auprès d'elle aura mené à la position d'analyste. Mais pas moins à ceux qui plus simplement lui parlaient lors de Journées de l'ALI, au téléphone, en allant prendre un thé avec elle.

Claire Brunet et Jean-Jacques Tyszler

J'ai pas le temps !

Auteurs : Rebecca Majster-Veken, Cyril Veken 28/03/2014      

Que ce soit, côté patient, l’expression d’une plainte aux couleurs de ressentiment qui entonne cette fameuse rengaine ou bien, dans la vie quotidienne, cette façon familière d’écarter toute demande : « J’ai pas le temps ! », voilà une des jaculations les plus entendues, les plus expérimentées par chacun d’entre nous. 



Exercice d'une hypothèse

Auteurs : Esther Tellermann, Rebecca Majster-Veken 28/03/2014      



De la persistance de l'inutilité

Auteur : Rebecca Majster-Veken 28/03/2014      



Y a-t-il une spécificité de la névrose obsessionnelle féminine?

Auteur : Rebecca Majster-Veken 28/03/2014      

Brièvement, il me semble nécessaire pour ouvrir cette matinée de travail consacrée à la névrose obsessionnelle féminine de tirer le fil conducteur de ce qu'il en est des grandes caractéristiques structurales telles que j'ai pu les repérer dans les travaux de Charles Melman.[1]



Présence de Lacan à Sainte-Anne


Le cycle de conférence sur l'histoire de la psychanalyse, propose trois interventions organisées dans le cadre du séminaire de l'École psychanalytique de Sainte-Anne, sur le thème : Présence de Jacques Lacan à Sainte-Anne (Amphithéâtre Raymond Garcin) : 

Mercredi 7 juin de 14 h 30 à 16 h 00 - Marcel Czermak : Y-a-t'il une psychiatrie lacanienne ?

Mercredi 21 juin de 14 h 30 à 16 h 00 - Françoise Gorog : Lacan actuel

Mercredi 18 juin de 14 h 30 à 16 h 00 - Charles Melman : De quelques conséquences de la présentation clinique de Lacan à Sainte-Anne


Prochaine journée

 

Séminaire d'été 2014

Du mercredi 27 août 2014 au samedi 30 août 2014, Paris

Étude du séminaire XXIII de J. Lacan, Le Sinthome


Zoom sur une journée

Du lundi 21 avril 2014 au jeudi 24 avril 2014, Quito

Las preguntas sobre el objeto/Les questions sur l'objet


Du samedi 17 mai 2014 au dimanche 18 mai 2014, Bruxelles

L'invention féminine supplée-t-elle au non rapport sexuel ?


Du samedi 21 juin 2014 au dimanche 22 juin 2014, Paris

Chemin d'encre. Psychanalyse et écriture


Zoom sur un évènement



Zoom sur un enseignement