À la mémoire de Bernard Stiegler

Bernard Stiegler n’est plus.
Sa pensée, saluée par la presse internationale, manquera cruellement pour appréhender les impasses du libéralisme économique, impasses dont nous éprouvons aujourd’hui les conséquences.
Elle manquera pour appréhender ce qui permettrait de s’opposer à la désorganisation économique, politique, écologique et subjective en cours.
Considérant la psychanalyse, les avancées freudiennes, comme essentielles pour « panser » la « misère symbolique » fabriquée par l’utilisation actuelle des nouvelles technologies numériques, Bernard Stiegler a toujours répondu à nos sollicitations. Ainsi avons -nous organisé trois rencontres à l’Ali dont deux avec Charles Melman et donné une première interview en 2017 à la revue lacanienne.
La dernière interview réalisée en juin 2020, a été publiée dans le dernier numéro de « Quinzaines ».
Bernard Stiegler, philosophe, mais aussi acteur au sein d’institutions publiques, nous a livré dans un souci d’échanges et de débats ses réflexions avec une générosité à la hauteur de sa recherche et de son éthique.
Qu’il en soit, au nom des psychanalystes de l’ALI, remercié.

Esther Tellermann
 
 
 
 

Espace personnel