Conférence du mercredi 5 février 2020 à 21h, à la Maison de l'Amérique latine

 

C331A961 3B4F 416D BB3F 4FB480119686 copie

Le mot « civilisation » sera-t-il toujours synonyme de « malaise » ?

Conférence de Roland Chemama
Modérateur Bernard Vandermersch
Discutante : Roneide Cardoso-Gil

Depuis plusieurs décennies les psychanalystes ont pris conscience que leur questionnement propre n’était pas détachable d’une réflexion sur notre civilisation, parce que celle-ci a des effets non négligeables sur la subjectivité humaine et les diverses pathologies auxquelles ils sont confrontés.

La question cependant c’est que leur perception de ce qui fait le malaise de la civilisation a pu changer. Freud y voyait la conséquence d’un excès de refoulement, alors que dans les dernières années les psychanalystes lacaniens y voyaient plutôt les effets délétères d’une jouissance envahissante.

Est-il possible d’adopter un point de vue moins unilatéral ? C’est ce qu’on tentera ici, dans le fil d’un débat commencé durant les premières séances de notre cycle, mais aussi à Porto Alegre, où un Congrès important a réuni de très nombreux participants sur le thème La psychanalyse et l’esprit de notre temps. Et on tentera, au delà de cet éclairage nécessaire, de se demander si les psychanalystes peuvent contribuer à ce que le mot « civilisation » cesse d’être synonyme de « malaise ».

 

Espace personnel