Grand séminaire de l'Ali - La perversion ou quoi ?

 

Cela fait plusieurs décennies que les psychanalystes tentent de rendre compte, de façons diverses, d'une sorte d'extension contemporaine du domaine de la perversion : déni de la castration, désaffection du rapport au prochain, omniprésence d'une jouissance objectale nouvelle idée liée à la production en série de gadgets de tous ordres. 

Avons-nous encore le choix ? Pouvons-nous nous extraire de ce qui constitue aujourd'hui les coordonées qui semblent s'imposer à nos existences ? Quoi, en dehors de la perversion ? Et surtout : est-ce que ces questions ne sont pas décisives pour interroger ce qui pourrait constituer une fin d'analyse ?

Responsables : 
Jean-Paul Beaumont, Marc Darmon, Claude Landman

Espace personnel