Accueil

 

JFP n°39 . La catatonie mortelle -

COLLECTIF, COLLECTIF
Date publication : 27/02/2013
Dossier : Le journal français de psychiatrie

 

S'agit-il d'une maladie spécifique ? S'agit-il d'un syndrome ? Et, en ce cas, dans quels cadres nosographiques s'inscrit-il ? La catatonie est-elle une réponse organique, corporelle, d'un parlêtre confronté à quelque chose d'inassimilable, de dialectiquement irrecevable ou discursivement non réglable ? Il est des choix impossibles venant statufier un corps, des rencontres particulières venant le désarrimer, des conjonctures historiques ou sociales venant l'exténuer. Ne peut-on les rapprocher des cas de mort subjective ? Il y aurait en tout cas à gagner à ce que des analystes s'intéressent à la question et à l'élucidation de ses déterminants et ce tant du côté de ce qui fait déclenchement que de la modalité clinique empruntée. Si les catatoniques d'antan ne sont plus, serait-ce l'indice d'une sensibilité particulière au transfert qui, sous l'égide de l'humanisation des hôpitaux puis de la psychothérapie institutionnelle, rendrait compte de la diminution de fréquence des tableaux les plus francs ? Que penser alors de leur retour, cliniquement abâtardi certes, si celui-ci s'avère ?

Editions Erès

Espace personnel