Accueil

 

Hommage à Marcel Czermak

YERRO Marie-Nadiége
Date publication : 14/06/2021

 

J’ai appris le décès de M. CZERMAK hier et je suis encore sous le choc de cette réalité incontournable pour chacun de nous…

J’ai appris cette nouvelle alors que je consultais mes mels un peu par habitude délétère quand la concentration sur les textes approche trop le réel du savoir…

J’avais à préparer notre séance sur Passage à l’acte et acting out,

Car cette année 2020-2021, nous avions mis au travail ce texte court d’une densité remarquable.

Ce texte au travail nous a propulsé sur la scène de notre champ social occupé par les Hommes, face à leurs histoires singulières, leurs histoires culturelles, les statues, les ponts, les douleurs, les révoltes, les questions…

« Un enseignement analytique n’est assurément pas fait pour se limiter au domaine thérapeutique, mais pour parvenir à prendre, dans une même perspective, les problèmes cliniques, institutionnels et sociaux. Il ne s’agit pas d’un optimisme, d’un pessimisme quelconque ou d’un catastrophisme, il faut tenir la position juste, qui n’est pas le juste milieu, mais le milieu juste. C’est-à-dire se réveiller »[i]

Oui, rester sans cesse en éveil…La psychanalyse est difficile car elle parle du sujet parlant. Se mettre à l’écoute de la vérité du sujet parlant est une gageure …

J’ai connu M. CZERMAK, quand je venais aux séminaires d’été et d’hiver de l’AFI, puis de l’ALI. Aux côtés de Ch. MELMAN tous deux à la démarche allègre, il avait ce regard curieux et attentif que je percevais quand il se déplaçait, moi timidement assise à ma place lors des interruptions de matinées ou d’après-midi.  

De M. CZERMAK, je retiens l’audace de l’engagement, la pertinence du propos et la sensibilité humaine moteur de ses prises de paroles vives et tonitruantes fusant du fond de la salle de conférence pour faire entendre un éclairage clinique qui dans l’après coup surprenait par le savoir insu révélé.

Ce tranchant tenu et porté est à mon sens ce que la psychanalyse a à soutenir.

De ma Martinique, je vous dis merci.

De notre Ecole Régionale Ali-Antilles, nous continuons avec vous, avec ceux partis avant vous et avec ceux présents qui comme vous maintiennent ce lieu de savoir du sujet parlant, ce lieu de savoir de notre humanité qui à chaque instant est en devoir de faire face à ses vieux démons égoïstes, pour soutenir ce qui en chacun de nous est le lieu d’une sagesse ancestrale enfouie.

M. CZERMAK, forte de votre enseignement pour moi encore en déchiffrage, je m’autorise par ces quelques mots à soutenir ce propos pour vous dire aurevoir et bonne route.

 

Marie-Nadiège YERRO

Martinique, le 13 juin 2021

 

[i] Chap 4 in L’acte, in Passage à l’acte et acting out Les dossiers du JFP, édition ERES.

Espace personnel