Accueil

 

Melacanchon

MELMAN Charles
Date publication : 14/06/2021

 

Melacanchon

Enfin une bonne nouvelle : je dois exister, puisque je suis publiquement attaqué. Laissez-moi revêtir ma cape magique et ceindre mon épée-laser, je vous raconte. Un ami (trop émotif) me rapporte que sur un de ces réseaux sociaux dont la production permet la purgation quotidienne de ses émetteurs, une brave fille se sacrifie aux ordres de ses patrons et monte sur la cuvette pour ridiculiser une conférence que j'ai donnée à l'EPHEP. Ca faisait longtemps que je me croyais oublié, trop vieux, à la retraite : pas du tout. Dans un monde où tout fout le camp, c'est la virulence de toujours qui gonfle les mêmes Dalton, vous savez ces deux frères (chacun en vaut deux) qui firent main basse sur l’héritage de Lacan et restent soucieux – quelle belle constance ! – d’effacer toute trace de leurs méfaits. Certes le plus jeune prend quelques risques en s’efforçant de paraître le porte voix de Mélenchon, qui jalousement assure très bien la fonction lui-même, mais un cadet est bien obligé de tenter de s'imposer à son aîné.

J'en étais là, à m'attarder sur les trous de mites sur ma cape, quand soudain je m'exclamais : mais c'est bien sûr ! Mon orgueil me laissait croire que j’étais visé alors que - est-ce bien imaginable ? – c’est le courageux Patrick Landman qui est dans le collimateur ! Militant de la cause des psys en effet, il s'est retrouvé associé à nos deux spécialistes de l'agit-prop, bien décidés à lui faire savoir le prix de leur fréquentation et qu'il aura à choisir entre l'EPHEP à laquelle il contribue par ses conférences et eux, les Dalton. D’autant qu'une grande opération est en cours qui vise à l’absorption par eux d’Espace Analytique maintenant que l'Alzheimer des fondateurs fait oublier ce qui fut à l’origine leur protestation devant la main basse mise par nos deux lascars sur le travail du beau-père et sa transformation en une centrale de franchising.

C'est ainsi que j'ai défait ma cape décidément usagée, pour la mettre à la poubelle et me suis installé dans un rocking-chair sur la terrasse pour suivre la suite des évènements.

Signé : Judex.

(Melman a dit qu'il était d'accord pour que soient publiées ces quelques lignes et il a bien raison.)

Espace personnel