Accueil

 

LE MEURTRE DU PÈRE

LANG Patricia
Date publication : 05/03/2020
Dossier : Le collège de l'ALI

 

 

LE MEURTRE DU PÈRE

  Lors de la dernière séance plénière du Collège, Monsieur Landman fit remarquer, à la suite de Lacan, combien il était intéressant que le père d'Hamlet soit mort dans un jardin, sur un lit de fleurs. Les fleurs étant les organes génitaux des plantes, ne voit-on pas là la relation entre Eros et Thanatos ? Le mot "fleur", quant à lui, peut évoquer le mot "fruit", et faire penser, plus précisément, à la pomme à laquelle goûtèrent Adam et Eve. C'est après avoir goûté à la pomme qu'Adam et Eve surent qu'ils étaient nus — c’est-à-dire découvrirent la différence sexuelle, donc la castration — et que, conséquence indirecte de leur acte, ils devinrent mortels. Là encore, apparaît la relation entre Eros et Thanatos. De plus, se présentent ici la question de "savoir" (Monsieur Landman avait souligné, après Lacan, combien il était étrange que le père d'Hamlet, pourtant endormi au moment du meurtre, ait su la manière dont il avait été tué — ce qui l'oppose au père du premier rêve étudié dans ce séminaire, qui, lui, «ne savait pas qu'il était mort»), ainsi que le thème de la transgression, thème qui, avec Antigone notamment, mériterait d'amples développements ; cependant, nous nous contenterons ici de dire, en nous référant à Adam et Eve, que transgresser l'ordre divin revient symboliquement à tuer Dieu, c'est-à-dire, tuer le père. De même, lorsque, selon la tradition juive, Abraham, au moment où lui fut révélé le monothéisme, brisa les statues des idoles qui constituaient le gagne-pain de son père, n'était-ce pas, là aussi, un meurtre symbolique du père ? Dans le but, cette fois, d'instaurer ou de restaurer Dieu, figure, bien entendu, du père. Dialectique du rapport au père et à la loi.

  

  Le meurtre du père, fondement, avec Adam et Eve, de la découverte de la sexualité, et de l'Histoire humaine ; avec Abraham, fondement du monothéisme. Peut-on dire : « Au commencement, fut le meurtre du père » ? Telle est bien la structure de départ de la pièce de Shakespeare.

  Hamlet ne fut pas celui qui commit le meurtre de son père, et il ne put ni exécuter l'ordre donné par son père, ni le transgresser. Est-il possible de voir en cela certaines des raisons pour lesquelles il ne fut capable ni de restaurer la dynastie légitime du royaume, ni d'assumer son amour pour Ophélie ?

 

Patricia Lang

Illustration : William Blake, La tentation et la chute d’Eve (détail)

Espace personnel