Accueil

 

LE TRIMESTRE PSYCHANALYTIQUE - 1994 N° 1 - LE (S) DELIRE (S) D'INTERPRETATION

COLLECTIF
Date publication : 01/01/1994
Dossier : Le trimestre psychanalytique

 

Interpréter n'est-il pas tout simplement penser, n'est-ce pas la forme la plus normale de notre activité psychique ? Considérer l'interprétation comme pathologique dans certains délires, dans certaines psychoses, ne met-il pas en cause le statut de notre raison et notre rapport au langage ?

Qu'advient-il lorsque la raison ne parvient plus à tamponner le heurt du réel ? Quels rapports les interprétations entretiennent-elles avec les autres formations délirantes et les hallucinations ?

Au lecteur d'apprécier ce qu'un travail psychanalytique peut avancer sur des questions de cette importance.

 

LE TRIMESTRE PSYCHANALYTIQUE 1994-N° 1

Le (s) Délire (s) d’interprétation

(Actes des journées de Paris des 12 et 13 juin 1993)

SOMMAIRE

Editorial

DORGEUILLE Claude : Où suis-je ?

PASMENTIER-SEBBAN Jacqueline : Qu’est-ce qu’une interprétation délirante ?

KAHN Claire : Monsieur A. ou comment échapper au délire d’interprétation

CAPRON Claudine : À propos d’un cas de délire interprétatif évoluant depuis plus de vingt ans ou les modalités délirantes du Moi aliéné

BENRAIS  François  et  PARIENTE Guy : L’analyste peut-il échapper au délire d’interprétation ?

FAUCHER Jean-Marc : Sérieux avec Freud et quelques autres

JEAN Thierry : “Elle ne me laissera jamais la place”

LUSSAC Gilles : Désir de l’un, délire de tous : des délires d’auto-fondations aux dérives génocidaires

JEANVOINE Michel : De l’hallucination à l’interprétation

FRIGNET Henry : Soyez mon a-m-i

CZERMAK Marcel : Pierre qui roule ou une psychose sans interprétations

CZERMAK Marcel : Introduction à l’intervention de Cyril Veken

VEKEN Cyril : Une pierre qui roule...

BRILLAUD Danièle : La fonction de l’écriture chez Strindberg

BELLET Alain : Le délire d’interprétation et la question de l’élaboration secondaire chez Freud

Espace personnel

POST- TESTTEST