Accueil

Association lacanienne internationale

 

La transmission maternelle, à quelles conditions ?

FORGET Jean-Marie
Date publication : 23/08/2018
Dossier : Parutions des membres chez d'autres éditeurs

 

La transmission maternelle est la terre d’éveil de l’identité de l’enfant et, pour une fille, le relais de la féminité et de la reproduction de la vie. Elle correspond à une plaque tournante importante rarement étudiée comme telle.

L’auteur met en évidence la complexité de ce processus à l’œuvre tout au long de la vie. Concernant différemment le garçon et la fille, les conditions de la transmission maternelle exigent de prêter attention dans le même temps à deux versants du champ féminin – fonction maternelle et position féminine – qui peuvent s’intriquer entre eux de manière subtile ou s’exclure réciproquement comme des contradictions.

Jean Marie Forget s’intéresse à cet entre-deux et aux différents écartèlements de la position subjective féminine que rencontre tout être de parole à sa naissance, qu’il soit garçon ou fille, dans le rapport à sa mère. La transmission particulièrement délicate du féminin et du maternel, à différentes étapes de la vie, est abordée spécifiquement.

 

Jean Marie Forget, psychanalyste et psychiatre à Paris, est membre de l’ALI.

Plus d'informations ici

Parution : 23 août 2018
EAN : 9782749260709
14x22, 152 pages 
Psychanalyse et clinique
Thème : Psychanalyse
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

TABLE DES MATIÈRES

 
INTRODUCTION
 
1. UNE ASSISE FÉMININE ET UN DÉSIR D’ENFANT
Un temps logique de reconnaissance
   La transmission de la structure langagière
   La transmission d’une perte
  L’inscription d’une perte
Les enjeux de l’inscription du fantasme
L’inscription d’une perte sous forme de manque
Les repères symboliques et leur habillage relationnel
Les places de la parole et les positions sexuées
Le désir d’enfant du côté homme
La résonance des positions sexuées
Les conditions de la position féminine et le désir d’enfant
 
2. LE DÉSIR D’UN ENFANT ET LA GROSSESSE
Le réel de l’enfant
Le silence sur l’enfant
L’énamoration silencieuse de l’enfant
La grossesse comme fétichisation physiologique ?
Un clivage physiologique ou une coupure intime ?
 
3. LE FRANCHISSEMENT DE L’ACCOUCHEMENT
Une solitude radicale
Un accouchement sans orifice
L’accouchement et ses rites
Un travail de deuil particulier
Le post-partum blues
   Un franchissement ?
   La polyvalence pulsionnelle
  Une position subjective féminine nouvellement advenue
  Le parcours de Julieta
  Les aléas d’une position subjective féminine
 
4. LA TRANSMISSION PAR IDENTIFICATION TRANSITIVE ?
Différentes quêtes d’identité
Les identifications transitives
Le sujet de l’inconscient
Une transmission transitive ?
   Des parcours de traversée de l’Autre
  Convergences et intrications pulsionnelles
  Le transitivisme
  Une plaque tournante pour des transmissions différentes
  Des difficultés structurelles de transmission
  Récriminations
  Messagère du réel ?
 
5. UNE TRANSMISSION DIFFICILE
Les écartèlements féminins et la transmission
Des écartèlements féminins en panne ?
   La perte langagière éludée
   Une mère qui est toute femme
   Une position féminine maternelle en panne
   Une réduction contemporaine
 
CONCLUSION

 

 

Espace personnel