Accueil

 

ASSOCIATION MEDECINE ET CLINIQUE PSYCHANALYTIQUE (AMCPSY)

COLLECTIF
Date publication : 20/07/2018

 

L’AMCΨ propose d’apporter dans le champ d’intervention des praticiens de la santé et du social des formations privilégiant : 

- La prise en compte du sujet, de ses symptômes, de son angoisse et de son «malaise dans la civilisation».  
- L’écoute et la parole, ressorts essentiels de l’aide apportée à l’autre. L’AMCΨ propose dans ses formations : 
- Des concepts et des éléments de réflexion. 
- Un éclairage sur les questions cliniques fondamentales et les embarras actuels de la clinique. 
- Une interrogation sur les conditions et les modalités de la pratique dans le monde moderne. 
- La mise à jour de perspectives et questions communes dans le champ croisé des pratiques. 
 
FORMATIONS DE L’AMCΨ 
 
- Des formations en direction des médecins dans le cadre de la formation médicale continue. Des enseignements dans les écoles et instituts de travail social. 
- Des analyses des pratiques professionnelles orientées par les concepts éprouvés de la psychanalyse et de la psychopathologie pour aider et soutenir les intervenants sociaux dans leur engagement. 

Ces formations sont conduites par des praticiens engagés dans ces problématiques.

Contacter Pascale Belot-Fourcade : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.


 
« L’enfance malmenée » -En lien avec l’École de Psychanalyse de l’Enfant et de l’adolescent (EPEP) et l’ALI - Rhône-Alpes
Pascale Belot-Fourcade : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., Aurore Hoang-Di Ruzza : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., Françoise Rey : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., Anne-Marie Tabouret : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
avec la participation d’Angela Jesuino
3emardi à 21h à partir du 17 octobre (un programme sera donné à la rentrée)
À l’ALI et à l’ALI – Rhône-Alpes
17/10 : « De Winnicott, Jenny Aubry à Lacan : pour un parcours rapide des différentes théories » par Pascale Belot-Fourcade
Interventions prévues de Pascale Belot-Fourcade, Véronique Bellangé (Le Havre), Christine Dura Tea (Nice), Angela Jesuino, Françoise Rey (Grenoble), Alain Voisine (Angers)
À Paris : Nous poursuivons notre travail de recherche dans le champ qui est socialement couvert par la protection de l’enfance.
Pouvons-nous, analystes qui intervenons dans ce champ, prendre le pari d’établir une clinique qui poserait les conditions d’une inscription de l’enfant, celle de l’émergence de sa subjectivité, dans le souci de lui épargner un devenir « tout tracé » d’objet du social ?
Le transfert reste la clé de voute d’une possible intervention avec l’outil de la parole. Cela suppose que nous proposions une lecture clinique des lieux de transfert à travers la multiplication des intervenants, leur articulation et leurs fréquentes récusations. Cela suppose aussi une prise en compte de certains transferts sauvages dont il y aurait à prendre la mesure et saisir comment y offrir du répondant.
Il faut interroger et mettre en place pour l’enfant la question du lieu (d’où parler et d’où s’entendre) à partir d’une lecture RSI qui ne favoriserait pas l’hyper-personnification (interprétation qui pousse au sens) d’un grand Autre malmené et surtout en défaut qui bouche bien souvent une relance d’une parole adressée.
Nous poursuivrons le travail amorcé l’an dernier : saisir ce qui peut faire trait dans la disparité du fait juridique et du fait clinique.
Nous proposons de parcourir les différentes théories (déprivation, résilience, trouble de l’attachement) qui ont approché la conceptualisation de cette enfance marquée par les abandons, les placements, les traumatismes, les ruptures et les actes non sans la disparition d’un récit unifiant pour l’enfant.
À Grenoble : Françoise Rey avec Jerôme Lebaud
Nous avons choisi de nous associer au thème retenu par l’AMCPSY Paris.
Nous pensons intervenir deux fois dans l’année et inviter Pascale Belot-Fourcade et son groupe (l’EPEP est aussi engagé sur ce thème) à nous faire part de leurs travaux.
 
Qu’en est-il des rapports des sujets contemporains au travail ?
Pascale Belot-Fourcade, 33 (0)1 45 43 51 92, Christine Dura Tea, 33 (0)6 87 16 12 12,  Pascale Moins
Vendredi à 20h30 à partir du le 5/10 : Sandrine Calmettes : « Travailler ? J’ai pas envie. »
(Un calendrier sera donné lors de la première séance)
L’élaboration lacanienne nous a fait connaitre que les mécanismes de l’assujettissement collectif et ceux de l’aliénation individuelle ont même structure. 
Ceci nous permet de prendre la dimension des mutations sociales actuelles sur la subjectivité des sujets contemporains et en particulier celles, décisives, qui concernent le travail.
Aujourd’hui on parle peu des effets bénéfiques du travail ou du traitement de la psyché par le travail, moins des effets délétères des pertes d’emploi que de la souffrance au travail.
Le « tripalium » (étymologie du travail : torture) se déplie sous une forme victimaire : burn-out, bore-out, harcèlement, risques psycho-sociaux autour desquels prolifèrent autant de propositions de préventions que d’incitations à les porter sur le plan judiciaire avec  l’inscription, dans le champ de ce qui est appelé « psychopathologie du travail », d’un nombre croissant de nouvelles maladies professionnelles.
Dans les questions multiples qui peuvent ressortir de ces constatations, nous aurons à revoir les incidences de nouvelles modalités du travail comme :
 
- La déréliction temporelle par rapport à l’accélération des nouvelles technologies
- L’emprise des techniques managériales.
- Les « délocalisations » en tous genres
- Les pertes de solidarité

Autant de facteurs pourvoyeurs d’une clinique de l’exclusion du sujet face à son œuvre, clinique que nous essaierons de décliner en fonction des catégories du symbolique, du réel et de l’imaginaire.

Espace personnel

POST- TESTTEST