Accueil

 

SÉMINAIRES GÉNÉRAUX

COLLECTIF
Date publication : 20/07/2018

 

À l’ALI - 25 rue de Lille, 75007 Paris
 
Le Grand Séminaire : Clinique et éthique dans la psychanalyse aujourd'hui
Jean-Paul Beaumont, Marc Darmon, Claude Landman
Les 2ème et 4ème mardis du mois de 21h à 22h30, à partir du 09/10.
 
       09/10/2018 – Conférence de Charles Melman : L'Homme double
       13/11/2018 – Conférence de Marc Darmon: La psychanalyse comme éthique
       27/11/2018 – Conférence de Claude Landman
       11/12/2018 – Conférence de Jean-Marie Forget
       08/01/2019 – Conférence de Jean-Pierre Lebrun
 
Reprise topologique des cinq psychanalyses de Freud, « L’Homme aux rats »
Charles Melman, Marc Darmon
Le 4ème jeudi du mois de 21h à 22h30.
 
Relire aujourd’hui les Écrits et Autres Écrits
Marc Darmon
Le 2ème mercredi de 21h à 22h30, à partir du 23/10.
 
Questions cliniques
« L’inconscient, dit Lacan, c’est la politique ». Le percevons-nous vraiment, et comment, dans la pratique analytique ? (suite)
Roland Chemama, Christiane Lacôte-Destribats, Bernard Vandermersch
Le samedi de 9h30 à 13h, les 13/10, 10/11, 8/12/2018 ; 09/02, 13/04, 11/05/2019. 
 
Peut-on donner une définition de l’inconscient ? Il vaut mieux éviter de lui attribuer un « être » ou même une essence. Mais nous pouvons sans doute chercher, dans les différentes formules par lesquelles nous le caractérisons, ce qui pourrait orienter notre pratique de la manière la plus pertinente. C’est le cas si nous reprenons la célèbre phrase de Lacan : « l’inconscient, c’est la politique » (séminaire sur La Logique du fantasme, 10 mai 1967) que nous aurions d’abord à expliciter.
 
Le temps féminin et sa logique ?
Jean-Marie Forget
Le 4ème mercredi du mois de 21h à 22h30, à partir du 26/09.
 
Comment pouvons-nous prendre en compte la référence au temps du côté femme, car s’intriquent avec insistance le temps chronologique et le temps logique de la subjectivité ? Pouvons-nous rapporter cette approche du temps du côté féminin à la prise en compte du réel, du réel du corps, du réel de la transmission de la vie ? Ceci dans les temps différents d’une position féminine chez la petite fille, la jeune fille, la jeune femme, la mère et dans la complexité de la transmission maternelle vis-à-vis de l’enfant ? Pouvons-nous y repérer des indices de ce qui se joue dans une logique féminine et y trouver un éclairage au non rapport sexuel ? Et comment évaluer les conséquences sur cette approche du temps de l’incidence contemporaine de la science, de la technicité et du discours inconséquent actuel ? Nous nous efforcerons de dégager ce qui peut nous servir de repères dans la clinique, pour saisir le moment le plus juste pour nos initiatives thérapeutiques.
 
Une poétique de l’interprétation
Jean-Paul Beaumont, Martine Lerude
Le 1er jeudi du mois de 21h à 22h30, à partir du 04/10.
 
Le discours analytique est toujours précaire et court sans cesse le risque de verser dans le discours « subjectif » interminable de l’hystérique, les explications impuissantes du discours de l’universitaire, ou le donner à jouir du discours du maître. Si le discours de l’analyste permet d’articuler comme telle la lettre de l’inconscient, quels sont les moyens de le soutenir ? Ne sont-ils pas, comme le suggère Lacan à plusieurs reprises, proprement poétiques ?
 
Lire « Psychologies des foules et analyse du moi » aujourd’hui.
Angela Jesuino
Le 4ème mercredi du mois de 21h à 22h30, à partir du 28/11.
 
En quoi la lecture de ce texte de Freud de 1921 peut nous aider à mieux déchiffrer notre actualité en ce qui concerne les remous de la vie sociale et politique mais aussi les destins modernes des mécanismes psychiques tels l’identification ? 
 
RSI : éléments pour une critique contemporaine du ternaire lacanien
Pierre-Henri Castel
Le 3ème jeudi du mois de 21h à 22h30, à partir du 20/09.
 
Après plusieurs années passées à explorer les développements de la pensée de Bion, mais aussi diverses théories récentes de l’image et de la mémoire, je marquerai le coup en examinant leurs conséquences sur la tripartition réel, imaginaire, symbolique.
 
Psychanalyse appliquée au fait criminel de Freud à Lacan : états des lieux et perspectives
Amal Hachet
Le samedi de 14h30 à 17h, les 17/11, 15/12/2018 ; 12/01, 16/02, 16/03, 13/04, 11/05 et 15/06/2019.
 
Pour cette quatrième année, nous proposons de poursuivre nos réflexions et débats avec nos invités et les participants à ce séminaire pour interroger ce qu’il advient d’un savoir psychanalytique sur le crime aux prises avec un double discours contemporain (judiciaire et scientiste) qui annonce la disparition du sujet.
 
Groupe de réflexion sur la pratique psychanalytique actuelle et son articulation avec la théorie lacanienne
Françoise Noël [33(0)1 43 07 26 67, 33 (0) 6 19 82 01 50], Christine Dorland Pottier [33 (0)1 43 07 01 57, 33 (0)6 22 53 71 03]
Le 2èmevendredi du mois de 14h à 15h30, à partir du 12/10.
 
Le groupe se propose d’interroger, à travers la pratique clinique de ses membres, la position occupée par l’analyste dans le transfert et de repérer ce qui court, s’inscrit, s’illustre de l’objet a, dans les registres du Réel, du Symbolique et de l’Imaginaire.
 
À quelles apories conduisent nos fins de cure ?
H. Cesbron-Lavau, N. Dissez, L. Schenker, L. Sciara, J. Wiltord
4 séances sont prévues, le 24/11/2018 (la séance aura lieu de 12h à 13h45 et non de 11h à 13h comme prévu initialement), le 12/01/2019 (11h-13h), le 06/04/2019 (11h-13h) et le 29/06/2019 (13h-15h).
 
Le séminaire est ouvert à toutes les personnes intéressées. Elles peuvent préalablement contacter Louis Sciarra au 06 72 92 81 97 pour des informations complémentaires.
 
 
En région parisienne
 
« Autour du transfert »
Marie-Sarah Néjadi [33 (0)6 07 97 87 36], Annette Sanz [33 (0)6 19 56 08 94].
Les 1er et 3ème vendredis du mois de 14h à 16h, à partir du 07/09.
10, rue des Saussaies, 94230 Cachan
 
Ce séminaire propose de questionner notre pratique par ce qu’en éclaire le transfert et ses effets. Les vignettes sont bienvenues. Le travail est vectorisé par l’étude de textes de Charles Melman et de Jacques Lacan. Le 3èmevendredi, cette année, nous terminerons notre lecture du livre ix du séminaire de Lacan, L’Identification, et commencerons celle du livre x, L’Angoisse.

Espace personnel

POST- TESTTEST