Accueil

 

Vous n'êtes pas un immigré ?

MELMAN Charles
Date publication : 14/12/2017

 

On peut être sensible au fait que la difficulté du petit immigré est celui de son rapport au nom-du-père.

Il est en crise en effet à cause de la dislocation à l'œuvre entre celui, idéal, de son origine et la réalité nouvelle qui la dément. Mais il l'est aussi à cause du regard qui éclaire cette réalité et où il n'a à offrir, lui semble-t-il, qu'une tâche.

De toute façon rendu réel et faute de symbolisation, lui manque un référent phallique qui serait conciliateur.

Une complication inattendue lui est fournie par la constitution de l'Europe, la France semblant réserver l'exaltation de son passé national à des manifestations marginales, sportives par exemple, ce dont témoignent les flottements et les incertitudes de l'enseignement dispensé à l'école. Faute de le trouver à la maison, ce référent phallique constitutif de l'identité ne semble pas pour autant accessible par l'acquisition d'un savoir.

Il reste à se trouver une bande de délaissés comme lui, mixte souvent puisqu'elle illustre la généralité de la carence paternelle.

Mais le plus surprenant est que c'est grâce à Internet qu'il pourra établir des rapports indifférents à l'origine du locuteur. Certes les biens alors partagés seront plus marchands que culturels ou spirituels mais ont pour principe le dépassement des interdits parentaux, d'où qu'ils viennent ?

Quel "penseur" l'aurait imaginé ?

Ch. Melman

12 XII 2017

Espace personnel