Accueil

 

Extrait de la leçon du 7 juin 1961. Séminaire VIII de Jacques Lacan. Le transfert (1960-1961)

LACAN Jacques
Date publication : 18/05/2015
Dossier : Dossier de préparation - Journées : Les amours fatales de l'identité. Enjeux cliniques et politiques

 

C’est dès le premier pas que fait Freud dans l’articulation de ce que c’est que l’Identifizierung, l’identification, sous les deux formes où il l’introduit.
1) Une identification primitive qu’il est extraordinairement important de retenir dans les premiers pas de son article – sur lesquels je reviendrai tout à l’heure car ils constituent tout de même quelque chose qu’on ne peut pas escamoter – à savoir que Freud implique, antérieurement à l’ébauche même de la situation de l’Œdipe, une première identification possible au père comme tel. Le père lui trottait dans la tête. Alors on lui laisse faire une première étape d’identification au père autour duquel il développe tout un raffinement de termes. Il appelle cette identification exquisément virile, exquisit männlich. Ceci se passe dans le développement, je n’en doute pas. Ce n’est pas une étape logique, c’est une étape de développement avant l’engagement du conflit de l’Œdipe, au point qu’en somme il va jusqu’à écrire que c’est à partir de cette identification primordiale que pointerait le désir vers la mère et, à partir de là alors, par un retour, le père serait considéré comme un rival. […]
2) Il parle ensuite de l’identification régressive, celle qui résulte du rapport d’amour, pour autant que l’objet se refuse à l’amour. Le sujet, par un processus régressif – et vous voyez là, ça n’est pas la seule raison pointée pour laquelle effectivement il fallait bien pour Freud qu’il y eût ce stade d’identification primordiale – le sujet par un processus régressif est capable de s’identifier à l’objet qui dans l’appel d’amour le déçoit.
3) Tout de suite après nous avoir donné ces deux modes d’identification dans le chapitre Die Identifizierung, c’est le bon vieux qu’on connaît depuis toujours, depuis l’observation de Dora, à savoir l’identification qui provient de ce que le sujet reconnaît dans l’autre la situation totale, globale où il vit, l’identification hystérique par excellence. C’est parce que la petite camarade vient de recevoir, dans la salle où sont groupés les sujets un petit peu névrosés et zinzins ce soir-là, une lettre de son amant que notre hystérique fait une crise. Il est clair que c’est l’identification dans notre vocabulaire, au niveau du désir, laissons de côté.
Freud s’arrête expressément dans son texte pour nous dire que dans ces deux modes d’identification, les deux premiers fondamentaux, l’identification se fait toujours par ein einziger Zug.
[…] Le caractère ponctuel de ce point de référence à l’Autre, à l’origine, dans le rapport narcissique, c’est cela qui est défini par cet ein einziger Zug. Je veux dire que c’est cela qui donne la réponse à la question comment intériorise-t-il ce regard de l’Autre qui, entre les deux frères jumeaux ennemis, du Moi ou de l’image du petit autre, spéculaire, peut faire à tout instant basculer la préférence ?
Ce regard de l’Autre, nous devons le concevoir comme s’intériorisant par un signe, ça suffit : ein einziger Zug. Il n’y a pas besoin de tout un champ d’organisation, d’une introjection massive. Ce point I du trait unique, signe de l’assentiment de l’Autre, du choix d’amour sur lequel le sujet justement peut opérer, se règle dans la suite du jeu du miroir, il est là quelque part, il suffit que le sujet aille y coïncider dans son rapport avec l’Autre pour que ce petit signe, cet einziger Zug, soit à sa disposition.
La distinction radicale de l’Idéal du Moi (en tant qu’il n’y a pas tellement à supposer d’autre introjection possible) et du Moi Idéal, c’est que :
– l’un est une introjection symbolique comme toute introjection : l’Idéal du Moi,
– alors que le Moi Idéal est la source d’une projection imaginaire.
Que ce qui se passe au niveau de l’un, que la satisfaction narcissique se développe dans le rapport au Moi Idéal, dépend de la possibilité de référence à ce terme symbolique primordial qui peut être monoformel, monosémantique, ein einziger Zug, ceci est capital pour tout le développement de ce que nous avons à dire.

Espace personnel

POST- TESTTEST