Accueil

 

Les Grandes conférences de l'EPhEP : Barbara Cassin

Date publication : 25/11/2014
Dossier : Journée de l'EPhEP

 

BCassinBarbara Cassin
Jeudi 8 Janvier 2015, à 21h
Sophistique et psychanalyse : la présence du sophiste à notre époque

Barbara Cassin est philosophe, helléniste et germaniste, spécialiste des discours dans la modernité. Directrice de recherche au CNRS, traductrice, elle a dirigé le Centre Léon Robin (2006-2019) et préside depuis 2011 le Collège International de Philosophie.

Sa relecture de l’histoire de la philosophie s’inscrit en rupture avec l’ontologie qui, de Parménide à Platon et Aristote ainsi qu’une grande part des philosophes antiques et modernes, inspire le discours philosophique, au service d’une vérité stable, sans contradiction et attentive à l’être. Son intérêt pour la sophistique, et précisément pour le Gorgias, remet au centre de la réflexion sur le statut de la vérité le principe de non-contradiction dont la règle hante ce discours en imposant à l’usage du langage le carcan d’un cadre qui renonce à l’équivocité de lalangue. Dans le sillage de Lacan qu’elle considère comme un anti-aristotélicien, elle confère au féminin le privilège d’un dire vrai qui ne s’embarrasse pas du respect de ce principe et donne sa pleine dimension à l’énonciation.

Dans la lignée de cette démarche critique, elle dirige et publie en 2004 un Vocabulaire européen des philosophies qui mobilise de très nombreux chercheurs internationaux autour des mots des philosophes dans les langues européennes et des termes intraduisibles. D’une langue à l’autre, ils permettent d’enrichir le champ sémantique de signifiants dont la traduction et l’interprétation en français restituent le sens circonscrit dans la langue originaire. C’est l’itinéraire et le cheminement des langues entre elles qui guident ce dictionnaire, comme autant d’ouvertures non pas à la logique des concepts, mais à celle des signifiants et de lalangue. C’est la logique du pluriel, et non de l’universel, qui ordonne ce retour aux langues des philosophes.

Pierre-Christophe Cathelineau

Références :

L’effet sophistique, NRF Essais, Gallimard, 1995Aristote et le logos : contes de la phénoménologie ordinaire, Paris, PUF, 1997Jacques le Sophiste, Lacan, logos et psychanalyse, Paris, EPEL, 2012Vocabulaire européen des philosophies : Dictionnaire des intraduisibles, Paris, Le Seuil/Le Robert, 2004.

+ d'INFOS

Entrée : 20 €, étudiants : 10 €

{fabrik view=details id=46 usekey=content_id rowid=[id] show-title=0}

Espace personnel

POST- TESTTEST