Accueil

 

Le fantasme fait-il nœud?

Date publication : 03/01/2014
Dossier : Les cahiers de l'ALI

 

 Séminaire 2006-2008

L'enjeu d'une cure est bien ceci, saisir la prévalence de ce qui paraît faire choix, la prévalence de ce que nous avons nommé à la suite de Lacan "le fantasme".

Disons le ainsi, au singulier "le fantasme" et non pas les fantasmes.

 

C'est quelque chose qu'on reprendra en cours de route, mais Lacan donne l'unicité de cette question, il dit : "le fantasme", et non pas seulement les fantasmagories, les fantaisies, les fantasmes, etc.

S'en saisir, quand je dis se saisir du fantasme, ça peut être une formule un peu critiquable, mais s'en saisir néanmoins et ça c'est déjà chez Freud, c'est la seule fenêtre que le petit d'homme, et plus tard l'homme, a sur le monde.

 

Editions ALI25 €

Espace personnel