Accueil

 

Psychanalystes et travailleurs sociaux en institution, reste-t-il des libertés face aux astreintes ?

Date publication : 01/03/2011
Dossier : Les cahiers de l'ALI

 

 

Journées du département de Travail social des 14 et 15 mars 2009 - Paris

 En quoi les psychanalystes, comme les travailleurs sociaux, sont-ils interpellés par la question de l’institution ?

Aujourd’hui, les professionnels du travail social et du champ éducatif sont exposés aux avancés d’un discours qui n’est pas sans rappeler l’univers des entreprises. Dans ce discours, l’obligation de résultat se substitue à la traditionnelle obligation de moyens. Les réponses doivent trouver le chemin de la satisfaction d’attentes définies d’avance, court-circuitant ainsi la possibilité d’entendre des demandes singulières qui alors, reviennent sous forme d’un appel à toujours plus de satisfaction. Peut-être assistons-nous aux prémices de l’épuisement du principe institutionnel qui noue liberté individuelle et inscription dans l’ordre social. Un nouvel impératif de satisfaction et d’adéquation modifie cet équilibre au profit de la liberté proclamée de l’individu. Parallèlement cet impératif d'immédiateté entraîne des interventions intempestives, seulement réactives, qui empêchent tout questionnement.

 

Sommaire 

Argument  

BONNEAU Jacqueline : Le projet de ces journées

LEBRUN Jean-Pierre : Pourquoi l’action collective est-elle aujourd’hui en difficulté ?

TRAPON Martine : L’espace du travail social

CADOUX Pierre : Comment empêcher qu’une décision soit possible ? 

DUJARIER Marie-Anne : Prendre sur soi : L’individualisation du travail d’organisation

MARCHAL Pierre : Pourquoi j’interviens en institution ? 

MURAT Mariette : Les exigences de la liberté dans les pratiques professionnelles. La liberté est astreinte

REY Françoise : Les exigences de la liberté dans les pratiques professionnelles. Reste-t-il encore des libertés face à la nouvelle économie des institutions ? 

CANDIAGO Philippe : Les exigences de la liberté dans les pratiques professionnelles. L’évidence : Un nouveau maître ? 

OLLA-LA SELVE Elisabeth : L’à-venir, d’une profession : des psychanalystes en Institution de formation en travail social, l'espace praticable d'un autre enseignement 

BÉLOT-FOURCADE Pascale : Le praticable de la clinique : libertés et astreintes

RIFFAULT Jacques : Écrire ou ne pas écrire en situation professionnelle. Ecrire ? Oui, mais autrement

GUITTIN Claude : Écrire ou ne pas écrire, en situation professionnelle. Ne pas écrire

MEHRFOUR Redoine et STREIFF Gérard : Écrire ou ne pas écrire, en situation professionnelle. Atelier d’écriture, mode d’emploi

OLDENHOVE Étienne et DE CONINCK François : Écrire ou ne pas écrire, en situation professionnelle. Un lieu, un temps pour accueillir la folie : une expérience de communauté thérapeutique

De SAINT-JUST Jean-Luc : Qu’est-ce qui me commande ? 

FORGET Jean-Marie : Le psychanalyste et les jeunes citoyens

MELMAN Charles : Pour conclure

Espace personnel