Accueil

 

Qu'est-ce que ça serait pour vous une fin d'analyse ?

Date publication : 09/12/2013
Dossier : Séminaire d'hiver 2012

 

Étude du texte de Freud, Analyse finie ou infinie et du texte de Lacan, La Troisième

Les 28/01/2012,29/01/2012 

Paris

 POSTAMBULE 

La fin de la cure peut vous laisser le choix : l’éprouvé de la limite qu’impose le fini, autrement dit la positivation stupide qui vous fait dire à propos du Réel qui le borde : c’est ça bien sûr -, ou bien le voyage sans limite dans un réseau en expansion, parmi des éléments quelconques que rend équivalent le caractère aléatoire de leur sens, autre stupidité donc : on peut jamais savoir.  Cette bipartition rend compte de la division des sociétés psy entre spontanéïstes, fantaisistes ou illuminés, et les gris dogmatiques - Ferenczi contre Freud -.  Mais les lacaniens et en particulier ceux de l’ALI ont de la chance : ils ont le droit de vérifier qu’il faut du fini pour accéder convenablement à l’infini, autrement dit espérer plus de leur mariage. 

On verra avec ces journées si « marions-les » peut faire devise, alors que le rapport ne peut s’écrire entre eux.

                                                     Charles Melman

 
   Gérard Pommier et Colette Soler ont accepté d'intervenir lors de ces journées respectivement le samedi et le dimanche matin.    

Espace personnel