Accueil

 

Chronique d'un détail secondaire chez Freud. À propos du « Moïse » de Michel-Ange

CZERMAK Marcel
Date publication : 19/06/2014
Dossier : Dossier de préparation du Séminaire d'hiver 2013

 

« Très merveilleux Moïse... qui suffirait à rendre immortel celui qui l’a fait... », dit Vasari, « ... on a l’impression qu’il va se mettre à parler. [...] Freud laissera, dans les derniers moments de sa vie, une oeuvre funèbre consacrée à Moïse : Moïse et le monothéisme. Sous ce titre unique, il réunissait trois séries d’écrits, rédigés à des dates différentes, où il est difficile de ne pas voir la reprise ultime et répétée des questions ébauchées dans son premier essai. [...] Jones rapporte qu’en 1901 — ayant vaincu sa phobie — Freud arrive à Rome et agit d’abord en touriste superstitieux, “jette une pièce de monnaie dans la fontaine de Trevi, glisse sa main dans la bocca della verità — geste bien inutile pour un homme aussi intègre, écrit Jones —, le jour suivant enfin, il voit pour la première de nombreuses autres fois le Moïse De Michel-Ange. Après avoir contemplé un moment la statue, Freud, méditant sur la personnalité du sculpteur, eut un éclair d’intuition qui la lui fit comprendre. Sans doute cette explication n’est-elle pas identique à celle qu’il devait donner treize ans plus tard ” [...] Si Freud nous campe, dans Moïse et le monothéisme, un père tout-puissant dans la lignée de celui de Totem et tabou, on y retrouve aussi ce qui est justement éludé dans Le Moïse De Michel-Ange, à savoir la question de la castration de Moïse. Ces trois discours vont en effet viser à établir la primauté du père : Dieu, le père de la horde primitive, Moïse. [...] En définitive, l’insistance permanente de Freud sur la lignée paternelle n’apparaîtrait-elle pas, chaque fois qu’il s’est trouvé confronté intimement à l’énigme du désir de la femme, à la question de la filiation maternelle ? »

Extraits de l'article "Chronique d'un détail secondaire chez Freud. À propos du « Moïse » de Michel-Ange" publié dans la revue Topique n° 9-10, PUF, 1972

Marcel Czermak


Espace personnel

POST- TESTTEST