Télécharger au format iCal
 
Psychanalyse et Transferts culturels cycle dirigé par Diana Kamienny Boczkowski
Le Mercredi 14 Octobre 2020 à 19:00 à Paris
Maison de l'Amérique Latine et diffusé par Zoom
Capture d’écran 2020-10-09 à 15.52.54.png
 

Psychanalyse et Transferts culturels
cycle dirigé par Diana Kamienny Boczkowski
Maison de l’Amérique Latine

217, bd Saint Germain 

14 octobre 2020 à 19h
PATRICE MANIGLIER
 
20201014
invités pour la discussion
Silvia Lippi  et Juan P. Lucchelli
 
Chers amis, Chers collègues,
Nous avons le plaisir de reprendre le séminaire et de vous y inviter à cette soirée qui aura lieu à la Maison de l’Amérique latine, si la situation de la pandémie le permet. Pour le cycle 2020-2021, nous avons choisi de travailler le signifiant et la lettre. Ces concepts prennent naissance dans d’autres champs que la psychanalyse. La psychanalyse les a adoptés. Quel a été leur destin ? Comment les psychanalystes les utilisent? Quel usage est fait de ces concepts dans la clinique ? Est-ce que les traductions de la théorie psychanalytique à l’ espagnol, notamment en Amerique Latine, tiennent compte des dits concepts ?
 
Nous nous réunirons autour des invités comme les années précédentes mais aussi autour d’un groupe de lecture de textes dont les dates seront annoncées.
Ceux qui sont intéressés par le groupe de lecture, prière de trouver les indications à la fin de ce mail.
 
unnamed 2
 
Pour la première soirée de cette année, qui aura lieu à la Maison de l’Amérique Latine, nous avons le plaisir de travailler avec des auteurs qui ont abordé la question du structuralisme, courant dont Lacan s’est inspiré.
Notre auteur invité, Patrice Maniglier a produit un ouvrage précieux d’érudition, nous pourrions dire incontournable. La vie énigmatique des signes, publié en 2006 que nous recommandons pour la soirée.est en effet un outil de travail plein d’articulations et points de vue aigus et pertinents.
Patrice Maniglier a préféré centrer son intervention et la discussion sur l’ouvrage paru en 2019, “La philosophie qui se fait” qui contient un chapitre entier consacré au structuralisme. On n’imagine pas l’existence de ce chapitre sans son travail de 2006. En 2006, tel un détective appliqué il a suivi chez Saussure les affres de la création d’une discipline autour qui peinait à définir son objet. Et pour cause, le signifiant a du mal a signifier le réel de la langue. Saussure, nous montre Patrice Maniglier, a été dès le départ sensible à la difficulté de ma mo,giostoqie de définir son objet. Ceci ne l’a pas empêché de prospérer dans une pratique qui n’a pas été sans récompenses théoriques. Est- ce que Lacan s’en est inspiré ici et là pour définir la pratique psychanalytique ?
Le temps entre les deux ouvrages de Patrice Maniglier a été peuplé par bien d’autres sujets de travail que notre philosophe invité a bien parcouru dans les entretiens publiés dans l’ouvrage de 2019.
On n’est pas surpris de son esprit critique en 2019, déjà présent en 2006.

Voici la présentation de Patrice Maniglier :
 
Ancien élève de l’ENS-Ulm, Patrice Maniglier est Maître de Conférences au département de Philosophie de l’Université Paris Nanterre. Il propose notamment une réinterprétation et une réactivation du structuralisme. Il a publié entre autres de La Vie énigmatique des signes: Saussure et la naissance du structuralisme (Léo Scheer, 2006), La Perspective du Diable (Actes Sud, 2010), Foucault va au cinéma(Bayard, 2011), La Philosophie qui se fait (Cerf, 2019) – et tout récemment en espagnol Manifesto por un comparatismo superior en filosofía (Isla desierta, 2020).
Voici la présentation qu’il fait de son travail

“La Philosophie qui se fait est un livre dans lequel Patrice Maniglier propose un état des lieux de la philosophie d’aujourd’hui en France tout en revenant sur son parcours personnel au fil des questions du journaliste Philippe Petit. Il y défend l’importance d’un dialogue renouvelé de la philosophie avec les sciences humaines et la psychanalyse et, à cette fin, présente de manière synthétique et accessible la réinterprétation et la réactivation du structuralisme qui porte tout son travail. Dans cette séance, il s’agira de réfléchir sur les enjeux pour la psychanalyse de cette proposition à la fois historique et philosophique”

Nous serons accompagnés par
Silvia Lippi, psychanalyste italienne pratiquant  également à Paris. Nous vous prions de consulter le site de Psychanalyse et transferts culturels pour obtenir des éléments de son parcours.
 
Juan Pablo Lucchelli, est psychiatre et psychanalyste (Ecole de la Cause Freudienne), médecin chef à l’Hôpital du Jura bernois (Suisse), auteur notamment de “Introduction à l’objet a de Lacan” (2020), “Autisme: quelle place pour la psychanalyse?” (2018), “Lacan, de Wallon à Kojève” (2017), “Sexualités en travaux” (2018, en collaboration avec J.-C. Milner et S. Zizek).

Diana Kamienny Boczkowski, psychanalyste et psychiatre. Dirige “Psychanalyse et transferts culturels”.
Inscription pour la soirée du 14/10/20 : //psychanalyse@transferts-culturels.com/" ou bien http://www.mal217.org/fr/agenda/psychanalyse-et-transferts-culturels_10_1580220073-copie
Pour participer au groupe de lecture, inscriptions par téléphone: 0155429494 ou par e mail : d.kamienny@gmail.com.
Compte tenu de la situation sanitaire, les réunions peuvent changer de site, ou bien se faire par zoom.
Le nombre de places est limité. Prière de consulter votre mail le jour de la soirée.

 
 
Lieu de l'évenement
Maison de l'Amérique Latine et diffusé par Zoom
217 boulevard Saint-Germain
75007 Paris (France)
 
 
 
Responsables
KAMIENNY - BOCZKOWSKI Diana
 
 
 
Modalités d'inscription
 
 
 

Espace personnel