Le trimestre Psychanalytique n°2 1996 : Lacan, fils de Freud

tri_psy_1996-2
10,00 € l'unité

9 produits en stock
+
Ajouter au panier
 

Il faut prendre au sérieux l'assertion de Lacan disant que "Lui, était Freudien ; à ses élèves de décider s'ils étaient lacaniens". Mais nous savons que la fidélité, pas moins que l'hérésie, sont à l'origine de conduites pathologiques qui entraînent une dégénérescence des énonciations fondatrices. L'introduction de la science, si elle a modifié notre rapport au sujet - supposé -savoir, n'a rien changé à ces difficultés.

Pourtant, n'est-ce pas, comme dans la cure psychanalytique, en apprenant à lire, qu'il y a moyen de lâcher cette attente toujours déçue d'un savoir dans l'Autre ?

LE TRIMESTRE PSYCHANALYTIQUE 1996-N°2

Lacan, fils de Freud

(Actes des journées de Paris des 25 et 26 novembre 1995)

SOMMAIRE

HILTENBRAND Jean-Paul : Introduction

NACHT Marc : Petite métapsychologie de l’enseignement

HEBERT Jacques : Lire à l’école ...

CACCIALI Jean-Luc : Une lectur-athée

DOUMIT Elie : Lacan ou le pas de Freud

SÉDAT Jacques : D’un savoir séparateur

MELMAN Charles : Qu’est-ce que bien lire ?

LERUDE Martine : Du narcissisme de la petite différence au trait unaire

OLDENHOVE Etienne : Une citation de Freud

TYSZLER Jean-Jacques : Du totem au mathème, l’impossible en héritage

BERGÈS, HILTENBRAND, HOFFMANN, MELMAN, SAFOUAN : Table ronde

Espace personnel

Cookies ?

Nous utilisons des cookies sur notre site web. Certains d’entre eux sont essentiels au fonctionnement du site et d’autres nous aident à améliorer ce site et l’expérience utilisateur (cookies traceurs). Ces cookies ne contiennent pas de données personnelles.

Vous pouvez décider vous-même si vous autorisez ou non ces cookies. Merci de noter que, si vous les rejetez, vous risquez de ne pas pouvoir utiliser l’ensemble des fonctionnalités du site. A tout moment, il vous est possible de rectifier votre choix sur la page des politiques de confidentialités du site.