Le trimestre Psychanalytique n°2 1997 : Toxicomanies : les psychanalystes et la méthode chimique

tri_psy_1997-2
10,00 € l'unité

10 produits en stock
+
Ajouter au panier
 

Supporter la vie, est-ce si difficile ?...

Il semblerait bien, à suivre FREUD, que nous ne puissions le faire sans nous passer de sédatifs. Et parmi ces Hilfskonstructionen, ces "échafaudages de secours", il cite les stupéfiants. Mais il évoque deux autres espèces de moyens indispensables à supporter la vie : les fortes diversions "cultiver notre jardin" selon Voltaire dans Candide, cite FREUD, ou bien encore le travail scientifique, - et les satisfactions substitutives - par exemple l'art.

Ainsi la méthode chimique, l'intoxication, n'était-elle pas ignorée du maître viennois, pourtant loin en 1929 (Malaise dans la civilisation) des études de 1884 sur la cocaïne...

Les psychanalystes, aujourd'hui, sont-ils si éloignés du dikta chimique du Sorgenbrecher, le "briseur de soucis", ou bien sont-ils eux-mêmes, sans le savoir, en état d'addiction ?

LE TRIMESTRE PSYCHANALYTIQUE 1997-N°2

Toxicomanies : les psychanalystes et la méthode chimique

(Actes des journées de Paris des 25 et 26 janvier 1997)

SOMMAIRE

Editorial

CHASSAING  Jean-Louis : Les victoires de l’allotrion ; modes et emplois

DESCOMBEY  Jean-Paul : « Tache aveugle et tentation chimique de Freud »

PETIT Patrick et  SMADJA Yves : Toxicomanies et névroses actuelles

TYSZLER  Jean-Jacques : Une cure en trompe-l’œil

COLBEAUX  Christian : les toxicomanes sont mal barrés

MAUGEAIS  Patrick : Substitution : chronique

DUFOUR  Alain : Prospérité d’une illusion, avenir du quiproquo

KHAIRALLAH CHACAR  Nadine : Toxi-coma-N. Quelle addiction ?

VALORE  Angela M.S. : Y a-t-il une clinique des toxicomanies ?

BUCHER  Christian : L’addiction au jeu, de l’alea au vertige, via Bergler et Fenichel

BALBO  Gabriel : À l’enseigne du trait du non

MALET  Emile : Sous réserve : “Dépolitisation : la politique droguée par la méthode psychanalytique”

TIBON-CORNILLOT  Michel : L’état toxique. Penser les toxiques ou les effets toxiques d’un objet de pensée

MELMAN  Charles : Evaluation de l’action des drogues

Espace personnel

Cookies ?

Nous utilisons des cookies sur notre site web. Certains d’entre eux sont essentiels au fonctionnement du site et d’autres nous aident à améliorer ce site et l’expérience utilisateur (cookies traceurs). Ces cookies ne contiennent pas de données personnelles.

Vous pouvez décider vous-même si vous autorisez ou non ces cookies. Merci de noter que, si vous les rejetez, vous risquez de ne pas pouvoir utiliser l’ensemble des fonctionnalités du site. A tout moment, il vous est possible de rectifier votre choix sur la page des politiques de confidentialités du site.