Calendrier

 
Une clinique de la temporalité ? – Collège de Psychiatrie
à Paris
Hôpital Henry Ey

Comment aborder, aujourd’hui, la question du temps, mieux, celle de la temporalité, dans notre clinique ?

Nous avons l’intuition, comme beaucoup de cliniciens, et ceci depuis très longtemps, voire depuis l’aube de la clinique, que cette question est centrale. Et cependant nous restons très embarrassés. Embarras qui mérite d’être pris au sérieux et qui participe de la question.

En effet avancer sur ce fil suppose, pour nous, faire un pas dans nos repères cliniques. Si notre réalité est bien organisée par notre fantasme, celle-ci relève d’un lien, d’une solide articulation ou nouage, qui distribue temps et espace. Cependant cette articulation ne va pas de soi puisque la clinique des psychoses nous enseigne qu’un dénouage est possible. Il nous faudrait alors pouvoir un instant s’arrêter sur les conditions d’un tel nouage. LACAN nous a proposé, d’une manière anticipée en 1945, quelques-uns de ses éléments de réponse avec la solution du temps logique qui noue temps et espace en même temps que sujet et collectif. Il en suivra le fil renouvelé tout au long de ses séminaires jusqu’au « Moment de conclure ».

Dans cette première journée, autour de cette question, nous prendrons le temps de la clinique en balisant notre champ. Aussi bien du côté des psychoses avec les singularités que nous aurions à relever que celle de la névrose avec d’autres singularités, cette fois-ci, dans la mise en jeu de l’espace et du temps. Mais pas seulement, il nous faut relever, en effet, l’embarras spécifique des philosophes sur ce point et les impasses auxquelles ils se trouvent ainsi introduits.

Cette journée est une introduction à cette question cruciale et inaugure un cycle, une nouvelle séquence de travail avec cette question : y aurait-il une clinique de la temporalité ?

Comité d’organisation : ANQUETIL Nicole, BELOT-FOURCADE Pascale, BENRAIS François, BLANADET Françoise, CAMPION-JEANVOINE Martine, DAUDIN Michel, FROISSART Josiane, GARRABE Jean, JEANVOINE Michel, MOINS Pascale, PONT-MONFROY Marie-Hélène.

Samedi 2 février 2019

9 heures 30

Président : Michel JEANVOINE

Discutant : Michel DAUDIN

Introduction par Michel JEANVOINE

Hubert RICARD : « Temps philosophique et temps psychanalytique »

Pause

Jean GARRABE : « Phénoménologie et psychopathologie du temps vécu »

14 heures 30

Président : Françoise BLANADET

Discutant : Pascale MOINS et Bernard DELGUSTE

Michel DAUDIN : « Observations cliniques et remarques sur la temporalité obsessionnelle »

Marie WESTPHALE : « Contre-temps dans la psychose. À partir d’un cas clinique »

Conclusions par Jean GARRABE

À 17 heures : ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DU COLLÈGE DE PSYCHIATRIE


 
 
Lieu de l'évenement
Hôpital Henry Ey
15, avenue de la Porte de Choisy
75013 Paris ()
 
 
 
Responsables
ANQUETIL Nicole

BÉLOT FOURCADE Pascale

BENRAIS François

CAMPION JEANVOINE Martine

DAUDIN Michel

FROISSART Josiane

JEANVOINE Michel

PONT-MONFROY Marie-Hélène
 
 
 
Modalités d'inscription
 
 
 

Espace personnel

Cookies ?

Nous utilisons des cookies sur notre site web. Certains d’entre eux sont essentiels au fonctionnement du site et d’autres nous aident à améliorer ce site et l’expérience utilisateur (cookies traceurs). Ces cookies ne contiennent pas de données personnelles.

Vous pouvez décider vous-même si vous autorisez ou non ces cookies. Merci de noter que, si vous les rejetez, vous risquez de ne pas pouvoir utiliser l’ensemble des fonctionnalités du site. A tout moment, il vous est possible de rectifier votre choix sur la page des politiques de confidentialités du site.