Accès membres Agendas

Association lacanienne internationale

Parutions des membres chez d'autres éditeurs

 

Les membres de l’Association publient chez d’autres éditeurs. Leurs parutions sont régulièrement signalées dans cette rubrique.

Nous sont ainsi proches, les collections dirigées par Jean-Marie Forget, Marika Bergès-Bounes ou Jean-Pierre Lebrun chez Eres. 

 

 

Lacan ou le pas de Freud, Mythes et mathèmes

La psychanalyse est encore aujourd’hui tributaire de la figure du père ou du Nom-du-Père, supposés supporter toute la structure. Or cet axiome éminemment contestable se double « d’un préjugé méthodologique, celui de la prééminence du principe d’antériorité » (p. 52), à savoir le préjugé selon lequel il nous faudrait d’abord avoir des repères bien stabilisés, à savoir asseoir le principe de plaisir et sa régulation par le père pour fonctionner selon ces principes, avant d’entrevoir le moindre pas vers le Réel au-delà.
Élie Doumit nous fait faire un tout autre « pas », le pas (la négation ?) qui d’emblée se présente comme en décalage par rapport à cet axiome et ce préjugé méthodologique (ce qui chamboule complètement la pratique). Il s’agit bien d’un « retour à Freud » ; mais ce retour ne consiste ni à suivre la doxa freudienne centrée autour de ces principes supposés acquis, ni non plus à rejeter Freud au profit d’un Lacan supposé avoir dépassé une bonne fois pour toutes le fondateur de la psychanalyse. Car Lacan s’inscrit dans le sillage de Freud en décelant, dans le texte et la pratique de Freud, la « fonction du reste » (rien n’est définitivement acquis, il reste toujours à faire un pas). C’est la seule invention de Lacan, nommée l’objet a. Le livre de Doumit est à cet égard absolument fondamental pour saisir ce que Lacan apporte à la psychanalyse.
Le pas de Freud, auquel nous introduit Doumit par le truchement d’une lecture très rigoureuse du texte lacanien va à l’encontre de tout savoir constitué et de tout dit figé dans l’une ou l’autre formule morte. C’est un pas à reprendre sans cesse, car nous n’en avons jamais fini avec le savoir qui se présente comme un pouvoir avec ces principes supposés acquis. Avec ce savoir et pouvoir, nous éludons immanquablement la dimension créatrice de la vérité.
Comment animer ou ranimer la flamme ? C’est l’enjeu de la « fonction du reste » (l’objet a de Lacan) d’objecter sans cesse au savoir constitué et à ses dits figés et, par là, d’ouvrir un acte créateur. Cet objet a n’est réductible ni à un principe acquis, ni à un objet statufié, certes ; mais que peut-il faire ? Comment soutenir sa fonction positivement ? Il n’existe que par une logique rigoureuse, qui nous permet de passer des mythes, qui habillent l’oeuvre de Freud (sans la révéler) à la structure dont les mathèmes de Lacan tentent de rendre compte. Élie Doumit nous fait saisir l’enjeu des multiples références lacaniennes aux logiciens (l’auteur excelle à nous expliquer tout cela très clairement et sans céder sur la difficulté) : c’est toujours de relancer notre propre travail d’interrogation jusqu’à y rencontrer l’impossible et peut-être le Réel.
 
Christian Fierens
 
Collection Lire en Psychanalyse
 

De Platon à Wittgenstein

 
Hubert Ricard
 
Les thèses de Lacan viennent de sa pratique, mais il avait articulé celles-ci dans un cadre théorique très élaboré. De Platon et Descartes jusqu'à Heidegger ou Wittgenstein, en passant par Kant et Hegel, Lacan a lu avec attention les grands philosophes.
 
Prix : 32€
EME Editions
Lire en psychanalyse 
Psychanalyse, Psychiatrie, Psychologie

Michel Deguy, exercices de contrariété

Le 10 mai prochain sortie aux éditions Hermann du livre dirigé par Esther Tellermann à partir de la rencontre entre Michel Deguy et l'ALI organisée le 26 septembre 2015.
  
Michel Deguy, exercices de contrariété - sous la direction d'Esther Tellermann
 
Avec la participation de Carlo Albarello, Pierre-Christophe Cathelineau,
Flavia Goian, Victor Martinez, Alice Massat 

L'ouvrage est publié avec le soutien de l'Association lacanienne internationale.

Bon Souscription brocheMichel De guy exercices de contrariété

Quand l'oeil écoute. Psychanalyse et cinéma

 
Quand l'oeil écoute, il peut entendre l'invisible. Le cinéma regarde la psychanalyse, la psychanalyse écoute le cinéma comme "l'oeil écoute" la peinture pour Claudel. Interpréter le film, lui trouver une signification rétrospective, construire les rapports d'altérité portés par le film, analyser les effets de la projection, reconnaître sa valeur esthétique, tel était le but d'un petit groupe d'amateurs et de professionnels, du cinéma et de la psychanalyse. 
 
Ouvrage Collectif sous la direction de Philippe Collinet
 
Éditions Borromées
Prix : 18€
ISBN : 979-10-96852-024
 

Vient de paraître

  Hubert Ricard   Les thèses de Lacan viennent de sa pratique, mais il avait articulé celles-ci dans un cadre théorique très élaboré. De Platon et Descartes jusqu'à ...

L'histoire de l'A.L.I.

Bénédicte Metz, Thierry Roth, Jean-René Duveau 

Centre documentaire

    Sissi, impératrice d'Autriche, l'Antigone de Sophocle, Simone Weil, la philosophe, sainte Catherine de Sienne : chaqune pose les mêmes questions. Comment être ...

L'histoire de l'A.L.I.

Bénédicte Metz, Thierry Roth, Jean-René Duveau 

Vient de paraître

  Actes du cycle de conférences organisées par l’AMCPSY   Lire et télécharger le document sur le site de l'AMCPSY => Lien de téléchargement   Sous la ...

Centre documentaire

  La bibliothèque de l'A.L.I est une bibliothèque de consultation, et non de prêt. Elle permet, elle privilégie la lecture sur des documents authentiques. Deux permanences ...

Accès Membres