Accueil

Association lacanienne internationale

 

La compète

MELMAN Charles
Date publication : 30/03/2018

 

On sait que la compétition phallique est au principe du fonctionnement des groupes. Ce principe surgit même dès le début de la psychanalyse avec "la protestation virile" d'Adler.

Le problème est que la cure montre que si le désir du sujet (S<>a) passe par le rôle de l'instance phallique dans la détermination érotique de l'objet, la jouissance de ce dernier se heurte à la castration qu'elle impose, ladite instance.

La jouissance narcissique en revanche est encouragée à être totale et donc totalitaire, puisque proposée pour la plus grande gloire de ladite instance – totalisante à cette occasion et non plus castratrice.

Si on reconnaît que les psychanalystes ne peuvent se réunir sous le signe, ordinaire, de l'instance ordonnatrice de la castration et donc du refoulement, mais pas plus sous le signe de l'objet a, forcément singulier, qu'est-ce donc, grands dieux, qui pourrait les rassembler ?

Or, ils ont besoin d'une "communauté" pour pouvoir échanger, condition que leur discipline existe.

À la lumière de ce que furent ou sont les sociétés psychanalytiques, y compris la nôtre bien sûr, qu'en dire ?

Ch. Melman - 28 03 18

 

A COMPETIÇÃO - Η ΟΛΙΚΉ - المنافسة - LA GARA

Espace personnel