connexion

Accueil

Association lacanienne internationale

 

Sur les rapports d’une femme avec la psychose

Nouvel argument pour le Séminaire d'hiver 2018.Séminaire d'hiver 2018 : Visite au Président Schreber après les derniers travaux
MELMAN Charles
Date publication : 09/11/2017
Dossier : Les séminaires d'hiver

Séminaire d'hiver 2018 : Visite au Président Schreber après les derniers travaux

 

 

 

 

 

 

Séminaire d'hiver 2018 : Visite au Président Schreber après les derniers travaux

Schreber stabilise donc son délire hallucinatoire en se faisant femme. Avec une double restriction : Il se voit comme La femme, génératrice promise d’une nouvelle humanité, imaginairement présente grâce au miroir sans cesse consulté.

Cette situation ouvre quelques questions qui ne paraissent pas négligeables :

- quelle est la relation d’une fille au Nom du Père ?

- que signifie pour elle « castration » ?

- si son domicile est l’Autre, peut-il être particulier ?

- à être une, n’est-elle pas le phallus ?

- d’être Autre, a-t-elle un Autre et sinon, d’où lui vient son message ?

- peut-elle guérir autrement que – comme Schreber – par un transfert sur elle-même ?

- l’exigence d’être unique, en est-elle l’expression ordinaire ?

Au gré des communications, d’autres questions seront sans doute proposées. Leur intérêt sera d’ouvrir le chapitre, toujours à établir, des particularités de la psychose chez les femmes.

Ch. Melman

8 novembre 2017

Espace personnel