Espace personnel

Accueil

Association lacanienne internationale

 

Irma et ses effets traumatisants

Lire l'appel de Grégory Canalès
CANALÈS Grégory
Date publication : 28/09/2017

Baie-Mahault, Guadeloupe, le Jeudi 21 septembre

Objet : Urgent - Antilles / Appel citoyen au bénévolat « en ligne » de spécialistes des psycho-traumatismes

 

 

 

 


 

À l’attention des spécialistes francophones des psycho-traumatismes de Martinique, de Guadeloupe, de France métropolitaine, du Québec et de Guyane

 

Chers confrères et consoeurs membres de l’ALI,

3 ouragans viennent de sévir dans l’Arc Antillais. Toutes les îles ont été touchées. Saint Martin a été frappée à 3 reprises. Parmi les victimes, il y a les victimes invisibles : les victimes de traumatismes psychiques. Nous savons qu’elles sont nombreuses et qu’au fils des jours, des semaines et des mois à venir, certaines d’entre elles éprouveront le besoin d’un accompagnement spécialisé. Nous avons besoin de votre aide pour les accompagner à court, moyen et long terme.

Des cellules d’aide médico-psychologiques ont été très rapidement mises en place par les institutions compétentes en Guadeloupe, en Martinique et à Saint Martin pour prendre en charges les victimes recensées par les autorités. Mais un grand nombre de victimes échappe au recensement des autorités. Certaines ne connaissent pas l’existence des moyens mis à leur disposition. D’autres ne connaissent pas l’existence de nos métiers. D’autres encore s’inscrivent dans une culture du « sois fort! » qui les pousse à se reconstruire par le déni et par l’action.

Les autorités et les institutions semblent très bien s’organiser. Mais face à l’ampleur de la catastrophe, elles ne s’en sortiront pas sans un élan citoyen de professionnels venus du monde libéral voire du monde institutionnel (en dehors des horaires de travail). Pour prendre un exemple simple : aucun appel de victime émis après 16 heure ne peut être pris par les CMP antillais, et combien ne sont pas pris pendant les horaires d’ouverture...

C’est la raison pour laquelle, si vous êtes prêts à donner un peu de votre temps, en renfort des dispositifs en place, en ligne (téléphone, WhatsApp, Skype, ...) pour les victimes d’Irma, de José et de Maria, pour créer un espace de parole avant d’orienter les victimes vers le CMP le plus proche de chez elles, je vous prie de bien vouloir m’envoyer un e-mail à l’adresse suivante.

Le cas échéant, je vous prierais de bien vouloir préciser votre localité, les jours et horaires où vous pourriez offrir un espace de parole en ligne voire en cabinet si le hasard voulait que certaines victimes « atterrissent » dans votre localité. Merci également de préciser si vous acceptez que je communique vos coordonnées aux autorités en charge de cette situation de crise.

Je vous recontacterai dès que possible.

Bien à vous,

Grégory Canalès

Membre de l’ALI et de l’ALI Antilles

gregory.canales[@]gmail.com

PS : Si certains d’entre vous pensent pouvoir se rendre à Saint Martin au cours des prochains mois, je prends également l’information. Enfin, si vous connaissez des spécialistes des traumatismes psychologiques hors ALI, en France ou au Québec, ils seront les bienvenus également. Nous ne serons jamais assez nombreux.

Espace personnel