connexion

Accueil

Association lacanienne internationale

 

Branchée (1) : régler l'anneau

Date publication : 27/05/2015

Elle dégrafait son corsage...Etais-je encore en position de médecin ; il ne s'agissait pourtant pas d'une consultation... Cette femme, jolie, un peu forte, le visage poupin bien rempli, je l'avais vue trois mois plus tôt, elle avait vingt kilos de plus... ça ne va pas assez vite dit-elle : il va falloir régler l'anneau ! Par ici !...Le soutien-gorge était joli, bas, bien serré, plein, comme le visage, en moins poupin... Mais ce qui attira l'oeil, guidé aussi par ses propos, c'était, là, sous le sein gauche, bien calé... la boîte noire (... ).Explications techniques : la boîte sert de courroie de régulation, par injection (turbo ?), afin de régler l'ouverture laissée à l'estomac pour accueillir le bol alimentaire, ceci dans les suites d'une annuloplastie gastrique - une des interventions chirurgicales possibles afin de guérir enfin d'une obésité, certes importante et chiffrée. Cette pratique montante - la bague à l'estomac - comporte un certain nombre de règles, plus ou moins suivies, dont un entretien avec un psychiatre : dysmorphophobies à exclure dans les demandes, cette intervention peut aussi avoir certaines conséquences : curieusement, avant de recevoir ces femmes pour le certificat d'accord demandé au psychiatre, mes premiers pas en ce domaine, il y a quelques années, se sont effectués dans le pathos des conséquences : des moment si ce n'était de délire tout du moins de dépersonnalisation grave... le regard, de l'autre mais par ce biais le sien propre soit un rapport à l'Autre changé, brutalement.Dans ce moment de "contemplation" ma libido comme on dit en pris un coup ! La boîte était-elle là pour cela (encore une interprétation trop rapide !... ) ?Quoiqu'il en soit je regardais cette femme dégrafée, à l'anneau agrafé et je me demandais pourquoi elle était là, à me dire finalement qu'elle voulait être plus svelte, plus belle... pourquoi, ou plutôt pour qui ? pour elle-même ( le "elle m'aime" me semblait totalement exclu de ses propos... si ce n'est pour elle-même... ). Narcissisme certes.Quel sexuel !... Une boîte noire entre les deux seins... mais aussi entre nous !...La reverrai-je ? plus tard, svelte, plus jolie encore, avec ou sans boîte noire sous le sein... en tout cas pas de bague au doigt... plutôt à l'estomac ! Changement d'époque ! Quel sexuel !...Finalement cette femme, elle était pas mal : elle donnait à voir ses seins, l'image idéalisée d'un corps, l'objet technoscientifique de tous les possibles, ... et elle parlait. Un vrai morceau de choix ! Un problème cependant : un certain réel (fut-ce dans son envers de possible idéalisé) et un imaginaire de poids ; mais aussi dans ses propos son image dans la glace de l'autre, celle "qui en a perdu trente en trois mois... sans effort... " ( ?), autre ainsi glacé d'être le support du même, mais aussi la mise à l'écart du poids du passé... output ; le circuit pulsionnel est ainsi, quasi à volonté, Réellement bridé. N'oublions pas qu'il est aussi, par la même post-modernité, fortement sollicité (avec une limite entre l'image et le Réellement, qui s'amenuise... jusqu'à quel mode de tyrannie, d'addiction... ? jusqu'à quel mode de contrainte ?).

Jean-Louis Chassaing

Espace personnel