connexion

Agenda

Association lacanienne internationale

 
 
Séminaire de préparation au Séminaire d’été Lecture du séminaire de Lacan : Les Structures freudiennes des psychoses (1955-1956)
Le Mardi 16 Janvier 2018 (21:00 à 22:30) à Paris
A.L.I.

Marc Darmon, Jean Brini, Pierre-Christophe Cathelineau, Flavia Goian, Virginia Hasenbalg-Corabianu, Marie-Christine Laznik, Valentin Nusinovici, Thatyana Pitavy, Bernard Vandermersch


Cette année, les exposés et les lectures des leçons du séminaire seront questionnés par un discutant qui s’efforcera de souligner les points les plus difficiles, soit qu’ils soulèvent des problèmes d’interprétation, soit qu’ils engagent des enjeux doctrinaux qu’il faudrait éclaircir en tenant compte de nos récents travaux. Par exemple, faut-il encore aujourd'hui parler de la forclusion du Nom du Père, au singulier, ou des forclusions ? Que signifie cette forclusion "de fait" dont parle Lacan pour Joyce ? A côté des forclusions, le mécanisme de "récusation" n’est-il pas plus pertinent, dans certains cas ?

La question qui nous animera tout au long de l’année sera celle du "traitement" effectif des psychoses et de la place du psychotique dans le lien social ; en effet, si le psychotique ne relève d’aucun discours établi, que peut-il attendre du discours psychanalytique ? Et "comment ne pas devenir fou ?" en ces temps de "disruption", interroge le philosophe.

Dans l’annonce qu’il avait faite du séminaire sur les psychoses, Lacan reconnait avoir fait un lapsus : celui d’avoir, à la place du mot "question", utilisé le mot "traitement". Il en tire les conséquences dans le titre de l’écrit qu’il rédigera à partir de ce séminaire : D’une question préliminaire à tout traitement possible de la psychose.

Il faudra nous interroger sur ce passage du pluriel au singulier. On peut supposer que cette "question préliminaire", qui affleure dans le séminaire sur le Moi, concerne la distinction entre le réel, le symbolique et l’imaginaire, distinction théorique préalable à tout traitement des psychoses.

Une question de topologie, déjà.

L'abord topologique révèle la souplesse de la structure ou, plutôt, la souplesse de la forme par rapport à la structure, doit-on alors revoir notre nosographie à la lumière de la distinction RSI ? Ainsi le schéma I, loin de pousser à une conception figée, essentialiste, de la structure, rend compte, dans la mouvance du délire schébérien, d'un état relativement stable.

La topologie permet, en outre, d’envisager pour les "psycho-névrotiques" que nous sommes – en tant que parlêtres – des formes d’inscription nouvelles, voire inventives, dans le lien social, dont le clinicien pourra tenir compte dans son traitement. 

Je tiens à ce que le nombre des participants à la préparation du séminaire d’été traduise autant la fécondité de nos références communes que la diversité des styles de nos groupes, de nos écoles régionales, et de celles de l’étranger, ainsi que de nos chercheurs solitaires.

Les porcs épics que sont les analystes entre eux accepteront de se rapprocher un peu pour écouter ce que l’autre dit.

Marc  Darmon


3/10 – L1 M. Darmon – Discutant : P-C Cathelineau

17/10 – L2 B. Vandermersch / L3 M. Jeanvoine – Discutant : S. Calmettes

7/11 – L4 J-J Tyszler / L5 N. Dissez – Discutant :  I. Tokpanou

21/11 – L6 V. Nusinovici / L7 P. Le Coat-Kressig - Discutant : A. Chiari

05/12 – L8 M-C Laznik / L9 M. Belo – Discutant : L. Sciara

19/12 – L10 V. Halsenbag-Corabianu / L11 P. Coërchon – Discutants : T. Florentin, N. Anquetil

16/01 – L12 T. Pitavy / L13 D. Texier – Discutant : C. Noirjean

06/02 – L14 P-C Cathelineau – Discutant : C. Tyszler

06/03 – L15 F. Goian/ L16 R. Chemama – Discutant : J. Alliot  

20/03 – L17 J. Brini / L18 A. Massat - Discutant :  J-P Beaumont

03/04 – L19 A. Cathelineau / L20 E. Oldenhove – Discutant : D. Eleb

15/05 –  L21 E. Caruelle-Quilin / L22 E. Bertaud– Discutant : J-R Duveau

05/06 – L23 A. Jesuino/ L24 S. Hergott – Discutant : T. Roth

19/06 – L25 C. Landman – Discutant : M. Daudin

 

 


 
 
Lieu de l'évenement
A.L.I.
25 rue de Lille
75007 Paris (France)
 
 
 
 
 
 
Modalités d'inscription
 
 

Espace personnel